header bologna your destination fr

Bologne souterraine: mémoires du sous-sol de Bologne

hotel bologna sotterranea in arrivoEn dessous de la surface des routes, des places et portiques qui composent la géographie urbaine bolognaise, le sous-sol de Bologne cache un labyrinthe complexe fait de galeries, tunnels et parcours souterrains qui s'étendent sur des dizaines de kilomètres et transportent les secrets d'évènements historiques de la Rome Antique, traversent les siècles sombres et sont les témoins des grandes guerres du début du XXe siècle.
Bien qu'à ce jour, elle soit encore méconnue de la plupart des visiteurs et touristes, la Bolognesouterraine est un des scénarios les plus suggestifs et fascinants qu'offre le chef-lieu émilien. Si d'une part, il existe la Felsina - comme elle était appelée au temps des étrusques -, une dimension vive et énergique où le divertissement va de pair avec l'assiduité typique de la région, de l'autre se trouve la Bolognesouterraine : deux plans de réalité parallèles en mesure de dévoiler les deux faces d'une même pièce.
Le sous-sol de Bologne porte encore les signes de ceux qui le traversèrent et qui y bâtirent des villes dessus, et tissèrent des évènements historiques encore aujourd'hui capables de fasciner ceux qui s'y aventurent. Un formidable exemple de maîtrise technique : les civilisations antiques construisirent et exploitèrent les trames de la Bolognesouterraine jusqu'à réaliser un véritable labyrinthe fait de canaux qui ont donné au fil du temps leur nom à bon nombre des rues présentes à la surface.
Grâce aux eaux du Reno et du Savena qui alimentaient son réseau dense de tunnels, le sous-sol de Bologne devint une partie tellement importante de la vie citadine qu'il permit la création de trois ports, dont le plus célèbre fit office de liaison avec les villes de Ferrare et de Venise.
Aujourd'hui restaurée et rendue en grande partie accessible aux visiteurs et touristes, l’œuvre hydrique immortelle de la Bolognesouterraine constitue un joyau de suprématie technique à parcourir dans le cadre de visites guidées qui racontent son histoire et permettent de revivre des époques faites de conquêtes et de mystères. Nous proposons aujourd'hui trois étapes fondamentales à ne pas manquer aux personnes qui souhaitent s'aventurer dans le sous-sol de Bologne.

Torrent Aposa : le cœur battant de la vie citadine.
L'un des itinéraires proposés à travers le sous-sol de Bologne permet de ratisser ce qui constituait jadis le cours du véritable protagoniste de la vie citadine bolognaise. Le torrent Aposa est le seul cours d'eau naturel du chef-lieu émilien et pour cette raison, il fut la source d'une bonne partie du destin commercial et industriel de la ville au fil des siècles : celui-ci alimentait en effet des lavoirs, moulins, soieries et teintureries de la ville, dont il devint rapidement le cœur battant.
Durant le XVIIe siècle, les canaux de la Bologne souterraine à travers lesquels s'écoulait le torrent furent progressivement enterrés et surmontés de ponts et autres structures artificielles afin d'assurer une amélioration des conditions sanitaires et obtenir davantage d'espace pour ériger de nouveaux bâtiments, jusqu'à ce qu'ils disparaissent complètement au début du XXe siècle.
Actuellement, l'entrée au torrent est garantie grâce aux actions d'assainissement menées à la fin des années quatre-vingt-dix : par le biais de deux entrées, une sur la place San Martino et l’autre sur la place Minghetti, il est possible d'avoir accès à la zone du sous-sol de Bologne qui conserve les traces du passage de différentes civilisations anciennes là où le célèbre torrent s'écoulait jadis.

Bagni di Mario ou Conserva di Valverde
Identifiée à tort au XIXe siècle comme centre thermal réalisé à l'époque républicaine par le consul Caio Mario, la Conserva di Valverde a en réalité des origines bien plus récentes : il s'agit en effet d'une citerne de la Renaissance réalisée par Tommaso Laureti en 1631.
L’itinéraire proposé le long de cette aire de la Bologne souterraine permet d'admirer une partie du projet extraordinaire de renouvellement de la ville ordonné par le Pape Pie V : la Conserva fut notamment conçue afin de drainer et purifier les eaux provenant des collines qui se seraient ensuite dirigées vers des structures hydrauliques aménagées en surface, dont une des plus célèbres est la fontaine de Neptune.
Structurée sur deux niveaux du sous-sol de Bologne, la visite de la Conserva di Valverde permet d'entrer dans une splendide salle octogonale  dominée par un imposant dôme entouré de huit petites cavités créées pour la collecte des eaux.

Abris anti-aériens pour civils et militaires.
Durant la Première Guerre Mondiale, les architectures de la Bologne souterraine furent soumises à un programme de reconstruction afin d'adapter les canaux et les tunnels à la protection des civils et militaires. La réalisation de locaux dans le sous-sol de Bologne prédisposés à la fonction d'abris en cas d'alarmes aériennes fut une opération à l'impact fondamental pour la sécurité publique et privée.

  • Kid Pass
  • Hotel Maggiore è Bologna
  • Albergabici
  • DogTourist
  • Pet Friendly
  • Homo Mobilis by Repower

O NOUS TROUVER