header bologna your destination fr

Pinacothèque Nationale de Bologne

pinacoteca nazionale bologna hotel maggiore bolognaSituée non loin des célèbres Deux Tours, la Pinacothèque de Bologne est née au sein de ce que fut le Noviciat Jésuite de Sant'Ignazio au XVIIe siècle, un espace dédié à l'accueil des jeunes aspirants membres de la Compagnie de Jésus.
L’édifice, siège de la PinacothèqueNationale de Bologne, abrite actuellement le siège de l'Académie des Beaux-Arts et de la Surintendance pour le Patrimoine Historique, Artistique et Ethno-anthropologique : il s'agit d'un véritable centre de conservation, exposition et protection du patrimoine historique et artistique de la région et pas seulement.

Pinacothèque Nationale de Bologne : les origines.
La Pinacothèque de Bologne se dresse sur les décombres de l'Académie Clementina, un département artistique dédié à l'Institut des Sciences, dont la première collection d'œuvres est attribuée à Monseigneur Giacomo Zambeccari, qui procéda à l'achat de huit tables remontant au début du XVIe siècle et jusque-là conservées dans l'église de Santa Maria Maddalena.
Au cours des années suivantes, une autre douzaine de tables et icônes d'origine byzantine fut achetée dans le but précis d'enrichir la collection de l'Académie.

Pinacothèque de Bologne et Galerie de Tableaux de l’Académie des Beaux-Arts.
Le dix-neuvième siècle fut l'une des périodes historiques de plus grande expansion de la collection qu'il est aujourd'hui possible d'admirer au musée de la Pinacothèque Nationale de Bologne.
Suite à l'arrivée des armées napoléoniennes en ville, la chute du régime pontifical entraîna la suppression de nombreuses églises et couvents, dont les œuvres furent regroupées dans une seule collection, sous ordre du Sénat de Bologne. Les tableaux accumulés, presque un millier, furent tout d'abord conservés dans l'ancien Couvent de San Vitale, où ils restèrent jusqu'à leur transfert en 1802 dans la Galerie de Tableaux de l'Académie des Beaux-Arts, qui venait juste d'être créée.

La Pinacothèque Nationale de Bologne entre le XIXe et le XXe siècle.
Pendant la première moitié du XIXe siècle, la Pinacothèque de Bologne a subi une intense opération d'agrandissement qui s'est conclue par l'inclusion de la Chapelle du Couvent, dont il est encore possible d'admirer dans la voûte la fresque de La Gloria di Sant’Ignazio.
Ce n'est cependant qu'en 1875 que les œuvres contenues dans la Pinacothèque Nationale de Bologna devinrent accessibles au public. À peine quelques années plus tard, la Galerie de Tableaux devint une structure autonome et détachée de l'Académie.
D'autres opérations d'agrandissement de la Pinacothèque de Bologne furent mises en œuvre tout au long du XXe siècle : de la réalisation d'une nouvelle aile au début du siècle, à la conception du Salon de la Renaissance à la fin des années soixante, jusqu'aux travaux de rénovation complète à la fin des années quatre-vingt-dix, la Pinacothèque Nationale de Bologne représente actuellement une des principales galeries d'art italiennes.

Les œuvres de la collection de la Pinacothèque Nationale de Bologne.
Composé de plus de trente salles, le parcours d'exposition de la Pinacothèque Nationale de Bologne débute par des témoignages historiques du XIVe siècle, et se déroule jusqu'à des œuvres du XVIIIe siècle.
Parmi les noms les plus célèbres dont il est possible de contempler les œuvres, rappelons en particulier ceux de Giotto, Raphaël, Passerotti et les frères Carracci, dont l'esprit artistique accompagne de nombreux autres membres de l'art pictural italien.

  • Kid Pass
  • Hotel Maggiore è Bologna
  • Albergabici
  • DogTourist
  • Pet Friendly
  • Homo Mobilis by Repower

O NOUS TROUVER